Communication, Digital & E-commerce

Published : 24/04/2019 19:00:02

Communication, Digital & E-commerce

Communication, Digital et e-commerce, comment les producteurs champenois doivent se réinventer?

Ce 18 Mars 2019, j'ai eu le plaisir d'intervenir lors de l' assemblée générale du groupe des jeunes vignerons de la Champagne. L'objectif de mon intervention était de donner des préconisations, des outils ainsi que des aides à la stratégie digitale des exploitations champenoises commercialisant du Champagne.

Il est important en 2019 et plus particulièrement pour les producteurs champenois de se renouveler, de réinventer la communication avec les outils à la disposition de chacun.


Mais avant de développer regardons quelques chiffres. 

·         Les français passent plus de 3h40 par jour sur les écrans (hors temps de travail).

·         37.5 millions de français achètent en ligne, dont 30% sur mobile (on parle alors de m-commerce),

·         83% pensent qu’il est important de se renseigner avant l’acte d’achat, les principales sources d’information du consommateur sont l’entourage, les professionnels (cavistes) et les sites web,  

·         34% des consommateurs suivent des pages consacrées aux vins et spiritueux sur les réseaux sociaux, et enfin,

·         51% des achats en ligne se font via le site de producteurs.

Les consommateurs sont multiples, ils ont des profils variables, ils sont plus ou moins connaisseurs mais dans presque tous les cas ils auront besoin de conseil, d'être guidés, de transparence quant aux pratiques du domaine ( le domaine est il respectueux de l'environnement ou engagé socialement...) , d'un achat simple et rapide, de délai de livraison raisonnable d'un tarif tout inclus, d'être rassuré sur le sav...


Il faut connaitre ses consommateurs

Connaitre les consommateurs de nos produits est essentiel. Il s nécessaire de savoir ses habitudes de consommation pour pouvoir capter leur attention au moment opportun. L'achat depuis les réseaux sociaux ainsi que la présence de la marque de Champagne via une page dédiée est nécessaire sur instagram facebook linkedin... Et ceci n'est pas le propre de notre filière. Comment connaitre son consommateur me direz vous ?  Posez lui des questions, vous pouvez avec certains logiciels recueillir - dans le respect de la loi cnil , information et liberté - ces informations qui vous permettront d'améliorer votre relation et de satisfaire davantage ses besoins.

Une fois que l'on connait ses consommateurs il faut s'adresser à eux. Mais avant cela une réflexion est à mener afin d'avoir une proposition cohérente. Elle doit porter entre autre sur:

1.       la marque ses valeurs,

2.       l' identité visuelle,

3.       le prix des produits,

4.       les cibles...

S'adresser aux consommateurs 

De nombreux moyens existent pour s'adresser aux consommateurs et la "communauté" en est un. Construire sa communauté se fait tant sur les réseaux sociaux qu'au domaine et qu'à travers les réseaux de distribution et les partenaires. Cette communauté, mouvante est constituée de prospects, de clients, d'influenceurs, de distributeurs... elle se construit chaque jour . Elle permet d'augmenter visibilité de la marque pour augmenter le nombre de prescripteurs. Des outils simples de programmation tels que buffer pourront vous aider dans la programmation de vos publications pour publier le contenu voulu à la bonne heure. 

Tous ces consommateurs souhaitent vivre des moments privilégiés des expériences de vies particulières. Ces expériences doivent être proposées par les vignerons au domaine mais aussi de façon délocalisée sur les Smartphones,  chez les partenaires cavistes ou restaurateurs...  

Il est important de pouvoir entretenir une relation avec vos clients, de les tenir informés via des e-mailing associés à des outils d'analyses, ainsi que de répondre aux éventuelles questions ou préoccupations. Les messageries sont de très bon outils pour répondre aux préoccupations, les réponses peuvent être faites par les équipes ou de façon automatisée par un chatbot.

Le référencement payant SEO et naturel SEA

Nous avons parlé du consommateur et des réseaux, maintenant parlons du référencement et de la vente. Il existe un référencement naturel et un référencement payant.

Le référencement payant se fera via l'achat de mots , parfois sous forme d'enchères afin que le site internet soit dans les premiers affichés lors de la recherche d'un prospect et ce que le site soit marchand ou non.

Le référencement naturel se fera en fonction des mots présents au sein même de votre site dans les textes et les titres mais aussi grâce à la rapidité d'ouverture de votre site sur mobile et du nombre de personnes visitant votre site. Afin d'augmenter le trafic des prospects sur votre site il est nécessaire de connaitre leur provenance, leur parcours sur votre site... tout ceci est mesurable google propose de nombreux outils de mesure et de formation gratuits. Enfin la fiche d'établissement est impérative n'oublier pas de mettre à jour vos horaires d'ouverture.

Facilité d'achat et réassurance

Comme nous l'avons évoqué 51% des achats de vins en ligne se font sur des sites de producteurs il est donc judicieux de proposer sur nos sites de vignerons un achat simple et rapide ainsi que de garantir une livraison rapide aux consommateurs. Certains d'entre eux auront besoin de garanties  concernant le paiement, la livraison ou encore les valeurs de l'entreprise. Il est nécessaire d'offrir la transparence et la réassurance attendue.

Soyons sûr d'une chose le commerce en ligne ne tue pas le commerce de proximité en effet en fonction de ses besoins, de ses envies et des moments de consommation, le même consommateur achètera sur un canal différent,  il pourra se rendre physiquement dans un magasin ou commander sur son mobile. Il est donc pertinent d'être présent sur différents canaux de distribution l’idée étant de développer de nouveaux marchés qu’il n’y aurait peut-être pas eu sans cette multi présence.

L’objectif des champenois doit être de créer de la valeur en générant de la visibilité et d'être présent là où est le consommateur. Ce qui est fait sur les réseaux c’est de donner envie au consommateur de consommer, il faut aller jusqu’à chez lui pour qu’il achète du Champagne, avoir une relation privilégiée avec chaque consommateur. Parler de renforcer la désirabilité du champagne et la valeur perçue du champagne par le consommateur n’aurait aucun sens si nous ne sommes pas capables d’utiliser les moyens mis à notre disposition et usités par nos consommateurs au quotidien. Faisons chacun notre place sur le web arrêtons de prendre du retard car la roue du commerce continue, elle, à tourner.

Ajouter un commentaire

 (with http://)